Swiss Life Asset Managers ne s’attend pas à une nouvelle baisse des écarts de crédit, mais prévoit une hausse des taux d’intérêt. Elle maintient un positionnement défensif en termes de risques de crédit et de taux.

Malgré la détérioration de la qualité du crédit et l’allongement de la durée des nouvelles obligations, les écarts de crédit des obligations d’entreprise sont à des plus bas inédits. Les rendements obligataires à long terme sont eux aussi relativement faibles par rapport à la croissance économique et à l’inflation, ce qui a un impact négatif sur les taux réels.

Considérant l’inflation comme temporaire, les banques centrales maintiennent les mesures monétaires. De ce fait, les rendements réels des emprunts d’Etat en EUR et des bons du trésor américains sont faibles. Même les obligations d’entreprise ne permettent pas de rémunération réelle positive après inflation. De même, les titres à haut rendement assortis d’un profil de durée identique n’offrent qu’une maigre rémunération. 

Swiss Life Asset Managers ne s’attend pas à ce que les écarts de crédit continuent de baisser. Elle table sur une nouvelle hausse des taux d’intérêt et maintient un positionnement défensif en matière de risques de crédit et de taux.

Ces thèmes pourraient également vous intéresser

Research Reports

Konjunktur-3840x2160

Economie

Perspectives Conjoncture Novembre/Decembre 2021

11.11.2021

Research Reports

Finanzen-3840x2160

Marchés financiers

Perspectives Marchés financiers novembre/decembre 2021

11.11.2021

Research Reports

Back view image of young lady outdoors walking on bicycle on the street.

Actifs réels

Le European Thematic Cities Index de Swiss Life Asset Managers

19.10.2021

Research Reports

Finanzen-3840x2160

Marchés financiers

Perspectives Marchés financiers octobre 2021

08.10.2021