La saison touristique devrait profiter aux économies européennes déjà les moins touchées par le COVID-19. Nous restons plus optimistes que le consensus pour l’économie américaine, bien plus performante que prévu. Une recrudescence du COVID-19 ne donnerait pas lieu à un reconfinement marqué dans les pays développés.

Graphique du mois

Economics_Chart_0720_FR

Les vacances d’été sont imminentes, et beaucoup de gens pourraient les passer dans leur propre pays. Il s’agit d’un problème majeur pour l’Europe du sud,         « exportatrice nette de vacances d’été ». La perte des voyageurs étrangers amputerait de respectivement 20% et 10% environ les PIB de la Grèce et du Portugal au troisième trimestre. La grande gagnante serait l’Europe du nord. Le PIB de la Belgique augmenterait de 3% si tous ses ressortissants y passaient leurs vacances. En valeur absolue, le déficit de la balance touristique allemande est le plus spectaculaire (-18 milliards d’euros au troisième trimestre 2019). Tendance prometteuse pour la Suisse : les chiffres de Google Trends dénotent une envolée des recherches allemandes pour des vacances en Suisse depuis la réouverture des frontières.

Ces thèmes pourraient également vous intéresser

Research Reports

Finanzen-3840x2160

Marchés financiers

Perspectives Marchés financiers novembre/decembre 2021

11.11.2021

Research Reports

Konjunktur-3840x2160

Economie

Perspectives Conjoncture Novembre/Decembre 2021

11.11.2021

Research Reports

Back view image of young lady outdoors walking on bicycle on the street.

Actifs réels

Le European Thematic Cities Index de Swiss Life Asset Managers

19.10.2021

Research Reports

Finanzen-3840x2160

Marchés financiers

Perspectives Marchés financiers octobre 2021

08.10.2021