Indéniablement, l’inflation dicte l’évolution du marché obligataire. Aux inquiétudes début 2023 a succédé une décélération étonnamment rapide en fin d’année, source d’attentes démesurées quant à de fortes baisses de taux en 2024.

La réunion du FOMC en janvier a marqué un autre tournant. La Fed a reconnu le caractère obstiné de l’inflation et appelé à ne pas baisser la garde. De plus, la solidité du marché du travail a fait bondir les rendements des T-Bonds, surtout pour les échéances courtes. Le rendement des titres à 10 ans a fait de même, dépassant 4,3% en février. La solide conjoncture a calmé les attentes d’une baisse prochaine du taux directeur de la Fed. En décembre, le marché prévoyait une première baisse en mars, contre juin 2024 désormais. De six baisses sur l’année, le pronostic est passé à trois.

Ces thèmes pourraient également vous intéresser

Research Reports

Emerging-3840x2160

Marchés émergents

Perspectives Marchés émergents Deuxième trimestre 2024

05.04.2024

Research Reports

Konjunktur-3840x2160

Conjoncture

Perspectives Conjoncture Avril 2024

05.04.2024

Research Reports

Finanzen-3840x2160

Marchés financiers

Perspectives Marchés Financiers Avril 2024

05.04.2024

Research Reports

Konjunktur-3840x2160

Conjoncture

Perspectives Conjoncture Mars 2024

06.03.2024