La crise liée au coronavirus continue de peser sur le secteur immobilier. Tandis que les marchés des bureaux, du commerce de détail et des hôtels sont soumis à une pression croissante, le secteur de la logistique peut se maintenir.

Le télétravail et des modèles de travail flexibles ont obligé les premiers locataires à réduire leurs surfaces de bureau. Swiss Life Asset Managers estime cependant que les bureaux resteront un lieu privilégié pour les rencontres en personne.

La pandémie et le confinement ont aussi des répercussions sur le commerce de détail. Les supermarchés ont certes réalisé d’importants chiffres d’affaires, mais grâce aux achats en ligne, qui n’ont pas généré de demande de surfaces. Comme les gens sont restés chez eux, les rues commerçantes ont perdu de leur attrait.

Les hôtels aussi restent sous pression, et les investissements devraient se redresser et retrouver leur niveau d’avant-crise au plus tôt en 2024. Il est toutefois peu probable qu’un changement structurel se produise dans ce secteur, tout comme dans celui des actifs résidentiels. Il reste désormais à voir quelles seront les conséquences de l’évolution économique dans un contexte de hausse du chômage et de régulation.

Le secteur de la logistique est clairement le vainqueur de la crise. Les loyers sont restés globalement stables en 2020. La disponibilité limitée des surfaces devrait continuer à favoriser cette tendance.

Ces thèmes pourraient également vous intéresser

Research Reports

Finanzen-3840x2160

Marchés financiers

Perspectives Marchés financiers novembre/decembre 2021

11.11.2021

Research Reports

Konjunktur-3840x2160

Economie

Perspectives Conjoncture Novembre/Decembre 2021

11.11.2021

Research Reports

Back view image of young lady outdoors walking on bicycle on the street.

Actifs réels

Le European Thematic Cities Index de Swiss Life Asset Managers

19.10.2021

Research Reports

Finanzen-3840x2160

Marchés financiers

Perspectives Marchés financiers octobre 2021

08.10.2021