Etats-Unis : les composants du panier de biens sensibles à la pandémie tirent l’inflation vers le haut. Zone euro : de nouveaux revers ne sont toujours pas exclus. Suisse : le PIB retrouve déjà son niveau pré-crise.

Graphique du mois

Economics_Chart_0721_FR

Le débat fait toujours rage pour savoir si l’inflation n’est que temporaire ou un signe avant-coureur d’un retour à monde que l’on pensait révolu. Le bureau californien de la Fed à San Francisco a calculé l’évolution des prix des biens et services selon leur sensibilité aux mesures de confinement. Il en ressort que la contribution des composants les moins affectés au taux d’inflation sous-jacente est globalement stable. Près des trois quarts du taux d’inflation actuel sont imputables aux composants sensibles à la pandémie. Un résultat qui dénote clairement que cette hausse de prix est de nature unique.

Ces thèmes pourraient également vous intéresser

Research Reports

Finanzen-3840x2160

Marchés financiers

Perspectives Marchés financiers novembre/decembre 2021

11.11.2021

Research Reports

Konjunktur-3840x2160

Economie

Perspectives Conjoncture Novembre/Decembre 2021

11.11.2021

Research Reports

Back view image of young lady outdoors walking on bicycle on the street.

Actifs réels

Le European Thematic Cities Index de Swiss Life Asset Managers

19.10.2021

Research Reports

Finanzen-3840x2160

Marchés financiers

Perspectives Marchés financiers octobre 2021

08.10.2021