La reprise suit son cours, avec des dynamiques à court terme plus puissantes en Europe qu’aux Etats-Unis. PIB : mois d’avril décevant en France, faible mois de mai au Royaume-Uni, mais la Chine se redresse plus vite. Si les risques politiques refluent dans la zone euro grâce au plan d’émission de dette, les tensions géopolitiques sino-américaines s’accentuent en revanche.

Graphique du mois

Economics_Chart_0820_FR

La pandémie semble impossible à maîtriser aux Etats-Unis. Le virus s’étend à des régions peu touchées jusqu’ici et juillet a connu de nouveaux pics d’infection. Pourtant, même compte tenu du décalage temporel, les hospitalisations et décès imputables au COVID-19 restent inférieurs à ce qu’une telle envolée laisserait penser, peut-être grâce à davantage de tests, à une prévalence supérieure chez les jeunes, à des traitements plus efficaces ou à des capacités hospitalières plus importantes. A quelques rares exceptions locales près, le système de santé américain n’est pas surchargé. Vu la stabilisation récente des nouveaux cas quotidiens, personne n’envisage sérieusement de reconfiner, surtout dans les Etats conservateurs du Sud et du Midwest.

Ces thèmes pourraient également vous intéresser

Research Reports

Finanzen-3840x2160

Marchés financiers

Perspectives Marchés financiers novembre/decembre 2021

11.11.2021

Research Reports

Konjunktur-3840x2160

Economie

Perspectives Conjoncture Novembre/Decembre 2021

11.11.2021

Research Reports

Back view image of young lady outdoors walking on bicycle on the street.

Actifs réels

Le European Thematic Cities Index de Swiss Life Asset Managers

19.10.2021

Research Reports

Finanzen-3840x2160

Marchés financiers

Perspectives Marchés financiers octobre 2021

08.10.2021