La chute de l’immobilier commercial américain pèse sur les petites banques, sans risque de crise systémique. L’Europe méridionale entame bien mieux l’année que les grands pays de l’UEM. Chine : records de voyages dans le pays, mais la crise immobilière pèse sur la consommation.

Graphique du mois

graphique montre: Etats-Unis : hypothèques en % du PIB

Dans les grands centres, les prix de l’immobilier commercial américain se sont effondrés. La hausse des taux et la sous-occupation des bureaux du fait du télétravail ont pesé de tout leur poids. Pour autant, ces arguments plaident en défaveur d’une réédition de la crise de 2008 : (1) les hypothèques pour l’immobilier commercial ne représentent que 18% du marché et leur part rapportée au PIB est stable depuis 2014 ; (2) le marché bien plus vaste de  l’hypothèque résidentielle ne présente pas de signes de faiblesse ; (3) la Fed et les autorités de surveillance des banques sont conscientes du problème et interviendraient au moindre signe de tension systémique.

Ces thèmes pourraient également vous intéresser

Research Reports

Emerging-3840x2160

Marchés émergents

Perspectives Marchés émergents Deuxième trimestre 2024

05.04.2024

Research Reports

Konjunktur-3840x2160

Conjoncture

Perspectives Conjoncture Avril 2024

05.04.2024

Research Reports

Finanzen-3840x2160

Marchés financiers

Perspectives Marchés Financiers Avril 2024

05.04.2024

Research Reports

Finanzen-3840x2160

Marchés financiers

Perspectives Marchés Financiers Mars 2024

06.03.2024