Souvent, janvier donne le ton du reste de l’année. 2022 n’a pas démarré sous les meilleurs auspices, les rendements des emprunts souverains et les écarts de crédit augmentant.

Ainsi, les rendements totaux sont négatifs, les emprunts d’entreprise en EUR cédant 66 pb et ceux en USD 346 pb, suite au mouvement de taux plus fort et à la duration plus longue du segment USD. Les prévisions de resserrement de politique monétaire plus rapide n’ont pas ravi les investisseurs, même si selon nous, la souplesse reste de mise, les bilans des banques centrales augmentant. Certes, le début d’année n’est pas
idéal, mais les écarts de crédit ne se sont creusés que de 7 pb (en EUR) et 8 pb (en USD). En réalité, vu la vente massive sur le marché des actions, les obligations d’entreprises ont été relativement bien soutenues. Mais cela pourrait nous avoir donné un avant-goût du reste de l’année.

Ces thèmes pourraient également vous intéresser

Research Reports

Konjunktur-3840x2160

Conjoncture

Perspectives Conjoncture Août 2022

04.08.2022

Research Reports

Finanzen-3840x2160

Marchés financiers

Perspectives Marchés Financiers Août 2022

04.08.2022

Research Reports

Emerging-3840x2160

Marchés émergents

Perspectives Marchés émergents troisième trimestre 2022

07.07.2022

Research Reports

Finanzen-3840x2160

Marchés financiers

Perspectives Marchés Financiers Juillet 2022

07.07.2022