Avec la guerre en Ukraine, le malheur et l’incertitude géopolitique frappent l’Europe. Les effets économiques des sanctions sont toutefois faibles en zone euro, car ses exportations vers la Russie sont modestes. Le plus gros risque pour l’Europe serait la fermeture du robinet de gaz russe. L’inflation est due pour moitié au prix de l’énergie en Europe, mais aux Etats-Unis, elle touche de plus en plus de secteurs.

Graphique du mois

Economics_Chart_0322_FR

La Russie a amassé environ 640 milliards d’USD de réserves de change, aptes à absorber partiellement l’effet de potentielles sanctions économiques. Les dernières sanctions occidentales contre la banque centrale russe pourraient toutefois en rendre une grande partie inaccessible. Dans un scénario à risque, cette mesure sévère pourrait conduire Vladimir Poutine à imposer des contre mesures et à cesser les livraisons de gaz à l’Occident. Il se pourrait aussi qu’ainsi affaibli, il doive compter d’autant plus sur sa principale source de revenus, à savoir les exportations d’énergie.

Ces thèmes pourraient également vous intéresser

Research Reports

Konjunktur-3840x2160

Conjoncture

Perspectives Conjoncture Août 2022

04.08.2022

Research Reports

Finanzen-3840x2160

Marchés financiers

Perspectives Marchés Financiers Août 2022

04.08.2022

Research Reports

Emerging-3840x2160

Marchés émergents

Perspectives Marchés émergents troisième trimestre 2022

07.07.2022

Research Reports

Finanzen-3840x2160

Marchés financiers

Perspectives Marchés Financiers Juillet 2022

07.07.2022